Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pendant ce temps la en IRRC...

Publié le par STEVEN

Eh oui !!! Malgré la grosse actu du TT , en IRRC , on n'empile pas des perles en attendant que les copains reviennent de l'ile de Man.

 

Franck Pétricola s'est donc rendu à la course d'Ostende, voici son compte rendu.....toujours aussi bien ecrit et captivant !!!!

 

"Les pilotes, très bons ou moyens, recherchent la performance absolue, dans un instant T avec des facteurs imposés... le resultat se trouve dans le travail efféctué en amont par l'équipe et sur la piste par le dit pilote...
Parfois les facteurs imposés sont si contraignants que l'on se demande ce que l'on vient faire dans cette galère !
L'IRRC, ou comment un pilote newcomer doit reussir à être compétitif en faisant 10 tours de qualifs, puis en étant laché en course...
Pas de reglages, pas de modifs possible... juste le pilote, la machine et le tracé...
Nous sommes arrivé vendredi matin, le temps de dormir un peu et nous nous installons. Le paddock est dans la partie " industrielle " du port, tout est comme dans un film, de vieux bateaux, de grands batiment, la mer, les mouettes et... le vent !!! Il souffle sans cesse et fort, l'endroit semble plutôt hostile, pourtant tout le monde semble heureux, alors que la fête commence !

Nous installons notre base pret du stand de Colin Moore qui fait rouler notre ami Hollandais Olaf Romijn, le vendredi sera dédié au tourisme et nettoyage de la moto... Balade dans Ostende avec Colin, Olaf, sa famille et toute notre équipe... moment de détente avant les qualifs du samedi.

 

Samedi matin, moto au CT, paperasse faite, je voulais rouler en SBK belge pour rouler plus mais les 250 euros supplémentaires n'étaient pas dispo... lol, on se contentera donc des 2 x 20 min de qualifs pour apprendre le circuit, regler la moto et faire un temps... Facile !!!
QP1
Je pars avec de vieux pneus, le circuit est juste catastrophique et exploiter une Superbike de plus de 200 ch ici est aussi évident que de couper une bûche de Noël à la tronçonneuse !
C'est bosselé, défoncé, serré, ça saute de partout, la moto rebondit et me detruit les bras et les jambes, les suspensions d'origines viennent en butée et je sens l'amortisseur claquer à l'accel' entre les 2 gauches qui suivent la ligne droite des stands, je me leve sur la moto pour absorber les chocs comme en enduro... ça guidonne part en wheeling... terrifiant !
La moto se tord dans tous les sens, je bosse mes traj', cherche les endroits les moins défoncés pour prendre les virages... c'est dur ! La ligne droite est un champ de mine et exposée au vent latéral qui vous pousse vers la gauche c'est extrêmement fatiguant ! les bosses envoient la roue en l'air jusqu'au 5 eme rapport et moment de prendre les freins à environ 260 chrono, il faut eviter les bosses qui vous font perdre l'avant... puis ça recommence !
Autre endroit " fun " le dernier virage du circuit qui passe sur un pont, aucun grip et les plongeurs vous attendent en bas... au cas vous tomberiez dans la mer ! J'adore !!!
Fin des qualifs au bout de 20 min 19 ème temps à 5.5 s du premier qui à roulé 5 fois ici... pas trop mal pour un coup d'essai ! Le temps de me remettre et de repondre au interrogations des gens qui ne comprennent pas comment je peux être vite avec les suspensions stock et me voilà prêt pour la QP2

QP2
Passé la surprise de la découverte je me concentre sur l'objéctif de me qualifier dans les 10, 2 tours pour me mettre en route et j'attaque un tour rapide, qui sera le seul... grosse chute drapeau rouge fin de la séance... j'ai fait 10 tours rapide depuis le debut du week end !!! j'ameliore d'une demie seconde mais ça ne changera pas grand chose... frustré !!!!
Je partirais donc 19 ème demain...
Grosse soirée avec tout le monde, ma famille, les amis pilotes, pas pilotes, très bon moment !
Dimanche le ciel est gris, le vent souffle fort, l'atmosphère est étrange...
Il y a beaucoup de monde ! Je vais voir mon ami Michel de Bonocase Moto, pour monter un pneu arrière neuf ( bah oui c'est dimanche ! la moto met des chaussettes neuves normal !!! ), prégrille, le groupe élctrogène tombe en rade... forcément !
Tour de chauffe à fond donc, ligne 6... prêt au départ...
Je suis vérouillé sur ma cible, comme un missile sol sol, pas de stress, pas de questions... juste la moto, la piste et moi... dorénavant, le monde peut s'arreter de tourner, rien n'éxiste plus...
Je pars fort, m'engouffre dans le premier virage, je passe sur la partie bosselée sans hésitation, je me concentre sur mes trajéctoires et sur mon pilotage, je m'applique à placer mon corps au mieux pour soulager la machine et lui permettre de s'extraire de manièe optimale des courbes, premier tour... j'ai gagné 5 places ! Je continue dans cette lancée, j'essaye de ne pas faiblir, je repasse 2 concurents au tour 2 et améliore mon chrono de qualif de 2 sec ! Tout va bien... encore 13 tours... je remonte sur le groupe de 4 devant moi, soit une potentielle 8 ème place... mais je sens que le comportement de la moto se dégrade à la fin du tours 3... les suspensions ne fonctionnent plus correctement, la moto guidonne sauvagement et les freins m'abandonnent... Je m'efforce à trouver des solutions, mais rien n'y fait je perds 2 à 3 dixième par tour... le groupe devant s'échappe et derrière ça revient ! rien ne va plus les freins sont inexistants... je perds 1 place, puis 2, une s1000 tente de me doubler au bout de la ligne droite j'essaye de résister et percute sont echappement, je ne chute pas mais tire tout droit ! je suis 17 ème... je fini la course à cette position, épuisé, vidé...

Course 2 je laisse mon équipe amener la moto en prégrille, on a purgé les freins, tenté des modifs mais je sais que ça ne suffira pas et que la course sera aussi dure que la première... Je discute avec Michel hors de la prégrille, de tout et de rien, je sais que la course est jouée...
Depart... je pars bien, double encore une fois pas mal de pilotes, profitant d'une chute dans le virage 1, puis une nouvelle dans le 4, 4 chutes en 2 tours ! la moto est catastrophique... incontrolable, plus de freins au tour 3... j'en ai marre je suis à 1.5 sec de mon meilleur temps.. je tape un caniveau, manque de me sortir 2 ou 3 fois, au tour 7 je tape une botte de paille avec la roue arrère après une grosse glisse... quelle merde... je ne baisse pas les bras et tente de garder le peu de rythme que j'ai ! bien m'en a fait au tour 12 grosse chute et drapeau rouge... je suis au bout du rouleau... on va repartir pour 3 tours ! on se replace sur la grille et... merde on est plus que 14 !... entre les abandons et les chutes ! bon... 3 tours sans trop d'histoires je fini 12... Je sais que j'ai tout donné, j'ai été au bout de moi même ! Je n'ai pas chuté et me voilà recompensé par quelques points... certes ça n'est pas une 12 ème place acquise à la régulière... mais pour moi elle à un gout particulier... alors pour une fois, je suis content de moi, j'ai passé un cap, je sais que je suis capable dans des conditions difficiles de garder la tête froide et surtout de garder le controle... Je valide donc une des choses qu'il me manquait pour me sentir prêt pour le TT, maintenant nous allons mettre de bonnes suspensions sur la moto et de bons freins et sur les prochains circuits que nous connaissons, nous concentrer sur la vitesse pure !!! C'est la dernière étape pour moi...

La suite à Chimay pour la 3 eme manche du championnat !

GAAAAAAZ !!!"