Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fin de TT2016 pour Timothée Monot

Publié le par STEVEN

© Steve Babb

© Steve Babb

Voir les commentaires

Morgan Govignon: dernier acte du TT 2016.

Publié le par STEVEN

Le pied

Lundi, j’avais atteint mon rêve, mais je l’avais imaginé plus beau. Le devoir de réussite, je pense, m’avait donné une pression supplémentaire. Pour moi, faire le TT, c’était franchir la ligne d’arrivée, avoir son nom inscrit sur ce bout de papier. A partir de là, tout le reste, c’était du bonus. Alors au moment de monter sur la moto mercredi pour la deuxième course supersport, je commençais tout juste ma nouvelle vie. Je n’étais toujours pourtant hélas que moi-même, rien n’avait changé extérieurement, si ce n’est ce sourire débile, inamovible une fois le damier passé… Mais j’avais réussi, j’avais pu dire merde aux cons, merci aux gentils, et surtout rentrer à l’heure pour la purée de Lucie, trois choses très importantes dans ma considération de la vie. J’étais tout neuf, tout bien, à l’endroit précis où je voulais être. Et j’ai pu m’appliquer. J’aurais bien aimé chasser le Lyonnais et sa R6, le Rouquemoute et sa CBR, mais ces deux là sont plus rapides que moi, rien à faire. Mais ça, je le savais déjà. Alors j’ai roulé pour moi, pour me marrer sous mon casque, pour faire une belle dernière course et en rêver tout le reste de l’année.

Je n’ai pas sorti un bon chrono au premier tour, un accident à l’entrée de Kirk Michael et une levée de drapeau de toutes les couleurs m’ayant fait furieusement ralentir. La brume surgissant exactement au même moment, j’ai pensé qu’une moto brûlait, et j’ai tout coupé. Dans les tours deux et trois, on s’est bagarré avec un autre pilote, c’était marrant, mais je n’attendais qu’une chose : le dernier tour, mon dernier tour, mon flying lap, le seul tour lancé, celui où tu fais tout péter. Alors j’ai fait les freins à mon nouveau pote à Signpost Corner pour avoir le champ libre, et je me suis appliqué à ne plus jamais le revoir. Bray Hill à fond, les freins un plus tard et un peu plus fort sur l’angle à Braddan. Je sentais un vent dans mon dos qui n’existait pas, une application que mes trois tours d’échauffement rendaient possible. Je me suis senti vite. Je me suis senti heureux. Avant de crier un tout petit de douleur en taillant la haie à coup d’épaule dans le esse d’Handleys. Remarque, ça fera ça de moins à faire au jardinier… J’ai continué aussi vite que possible vers Bottom of Barregarow, juste le temps de me remonter les glaouis dans les amygdales dans la compression, d’enfiler 13th milestone sans monter sur le trottoir, de m’envoler à Ballacrye, et de chopper parkinson sur les bosses de Glen Tramman. Un pied terrible, affreux, je n’ose même pas penser au moment où je devrais m’arrêter… C’était juste fabuleux, plus besoin de travailler pour atteindre Le But, juste prendre du plaisir, profiter de l’instant. Le monde entier s’en fout et c’est tant mieux, mais je suis bien, et je n’ai plus rien envie de me prouver. Je veux juste être heureux. Et maintenant je le peux.

J’ai fait le mariole à Gooseneck, pas pour me la péter, mais pour faire marrer les spectateurs qui viennent du monde entier et attendent bien longtemps que je passe après les premiers. Je serais jamais personne, juste le gars qui a loupé sa corde et fait l’abruti. Je serais un souvenir de vacances sans nom, un rigolo, et c’est très chouette comme ça. De toute façon la montagne m’attendait déjà, avec ses grandes courbes à 220, 240 km/h genou par terre, où les photographes se marrent aussi en me voyant. C’est joli, mais il paraît que c’est pas le bon style pour ici. Mais je m’en fous. J’ai essayé de faire autrement, ça ne marche pas, je n y arrive pas, les chronos sont moins bon et je me marre pas. Si j’ai pas l’impression d’avoir dévoré chaque centimètre carré de cette île, ça ne va pas. Alors oui, j’ai la visière qui voudrait bien rayer le goudron, le cul sorti prêt pour une saillie royale, mais cherche pas cherche pas, je vis très bien comme ça. J’aime admirer la propreté des trottoirs et les fourmis, et à trente ans, on ne se refait pas…

J’ai été un salaud, un égoïste. J’aurais dû penser à Stéphane, Ludo, Jessy qui se sont dépouillés pour faire rouler Désirée. J’aurais dû penser à mes coéquipiers, mes potes, qui m’ont aidé, conseillé, et même, je le sais, poussé pour que je rejoigne ce team. J’aurais dû penser à Jean-Marc, lui dire merci d’avoir posé le dernier étage sur ce gros gâteau que je préparais depuis longtemps, et qu’avec la petite cerise qu’il a mis dessus, c’était vachement plus joli. J’aurais du penser aux bénévoles, aux sponsors, aux potes, à la terre entière, à Tibo, à Nico, à faire des roues arrières, à ramener du pain, à ma femme qui m’attendait et à ma fille qui avait faim, j’aurais dû j’aurais dû, mais j’ai été vilain… Je n’ai pensé qu’à ma sale gueule, à me marrer, à crier « Géronimo » en rentrant dans Cronk y Voody, juste pour faire deux kilomètres hilares sous mon casque. Je suis un égoïste, un égoïste heureux, seul sur ma moto, seul dans ma montagne. Mais qui a tellement besoin des autres, de les aimer, de les voir sourire une fois le casque posé…

Et j’ai passé une nouvelle fois la ligne d’arrivée, en refaisant le mariole parce que si j’avais tout gardé dans sous le Shoei, ça aurait débordé. J’ai retrouvé ma femme, et tu sais quoi, on a même pas pleuré.

C’était juste une journée parfaite sur une île extraordinaire.

C’était juste mon plus beau tour, record perso à la clé.

C’était juste un de ces rêves d’enfant auquel on se doit de s’accrocher.

C’était juste l’histoire d’un tout petit bonhomme, un peu bête un peu borné, qui en a croisé plein d’autres et qui l’on aidé.

C’était juste un petit récit à la con, que je voulais vous faire partager.

Pour continuer de croire à tout, pour continuer de croire en vous.

C’était juste une course qui tourne en rond, un machin qui sert à rien.

Mais putain, putain…

C’était le Tourist Trophy…

Et c’était toute ma vie.

Morgan Govignon: dernier acte du TT 2016.

Voir les commentaires

TT 2016 , vidéos

Publié le par STEVEN

Voir les commentaires

James Cowton très chanceux !!

Publié le par STEVEN

James Cowton a chuté lundi lors de la première course superstock à 11th milestone. Si il s'est relevé de cette chute indemne , c'est en grand partie grâce à l'extraordinaire réflexe du pilote autrichien Horst Saiger.

Aujourd'hui James a terminé 10 ème de la course supertwin. Tout est bien qui finit bien.

James Cowton très chanceux !!

Voir les commentaires

TT 2016 , course supertwin.

Publié le par STEVEN

Dernière course de cette journée , c'est au tour des supertwin d'entrer en piste.

James Hillier , déjà vainqueur de la catégorie en 2013 s'empare de la tête à la fin du premier tour devant Ivan Lintin le vainqueur de l'an passé.

Gary Johnson est troisième.

Deux pilotes français roulent dans cette course . Xavier Denis est 14ème et Timothée Monot 25 ème.

Fin du second tour et changement de leader. Ivan Lintin prend le commandement James Hillier passe second et Gary Johnson reste en troisième place. Martin Jessop est quatrième , Stefano Bonetti cinquième et Dan Cooper un excellent sixième quand on sait qu'il fut impliqué dans le gros crash de la North West avec Ryan Farquhar.

Xavier Denis conserve sa place et Timothée en gagne une.

Troisième boucle. Lintin est toujours devant Hillier. Derrière Martin Jessop passe en troisième position. Xavier Denis tombe en panne à Glen Helen tandis que Timothée remonte en 19 ème position.

Sous le passage du drapeau à damier , c'est Ivan Lintin qui gagne cette course et son second TT. Depuis la création de cette catégorie il est le premier pilote à réaliser un doublé.

James Hillier est second et Martin Jessop s'offre son premier podium au TT.

Timothée Monotet sa supertwin du team Martimotos / TMR sauve sa semaine noire en terminant 20 ème de cette course et remporte une bronze replica.

Ivan Lintin ©Dave Kneen

Ivan Lintin ©Dave Kneen

James Hillier ©Dave Kneen

James Hillier ©Dave Kneen

TT 2016 , course supertwin.

Voir les commentaires

TT ZERO race

Publié le par STEVEN

Le programme est modifié et c'est la course des motos éléctriques qui s'élance après celle des supersport. Un seul et unique tour à effectuer.

John McGuinness , grand favori est victime de problème technique à Ballaugh Bridge et finit 4 ème

Daley Mathison s'offre son premier podium au TT en terminant troisième sur la moto de l'université de Nottingham.

Second sur la Victory , William Dunlop qui connait un TT difficile après ses chutes de 2014 et 2015 retrouve un peu de confiance avec ce podium.

Bruce Anstey s'offre une nouvelle victoire au TT au guidon de la Mugen Honda.

Timothée Monot sur la Lito n'ira pas au bout de la course , sa "jeune" machine s'est arrêtée après Ramsey.

Les deux Salorea n'iront pas au bout non plus , laissant Lee Johnston et Dean Harrison sur le bord de la route.

Un Hommage au travers d'un sticker posé sur les motos ,fut rendu à Michael Czysz, pionnier dans ce domaine. Michael et sa Motoczysz à gagné 4 TT zero entre 2010 et 2013.

Bruce Anstey ©Dave Kneen

Bruce Anstey ©Dave Kneen

William Dunlop ©Dave Kneen

William Dunlop ©Dave Kneen

Daley Mathison ©Dave Kneen

Daley Mathison ©Dave Kneen

Voir les commentaires

quelques clichés entre deux courses.

Publié le par STEVEN

Timothée Monot  ©Quayle sport media

Timothée Monot ©Quayle sport media

Thierry Laforest et Francky Fouet ©Mark Falconer

Thierry Laforest et Francky Fouet ©Mark Falconer

Olaf Romijn ©Mannmotorsport

Olaf Romijn ©Mannmotorsport

Mugen sous assistance respiratoire ©manx radio

Mugen sous assistance respiratoire ©manx radio

Morgan exit from the shadow ©iomttphotos

Morgan exit from the shadow ©iomttphotos

Gary Johnson ©Steve English

Gary Johnson ©Steve English

TT's angels ©manx radio

TT's angels ©manx radio

Voir les commentaires

TT 2016, Course supersport 2

Publié le par STEVEN

Cette seconde course supersport de la semaine est partie ,avec un peu de retard à cause de brouillard entre Peel et Ramsey.

Une fois le soleil installé, les concurrents ont pu s'élancer pour 4 tours de course. 4 français sont au départ de cette course. Morgan Govignon, Xavier Denis et Julien Toniutti du Team Optimak et Timothée Monot du Team TMR . Pour l'anecdote , Timothée et sa combinaison "squellette" font fureur et ont les honneurs de Chris Kinley sur la Manx Radio.

La Course démarre à 13h45.

Le premier tour est mené par Ian Hutchinson .....oui ça devient une habitude chez le jeune homme. Derrière Michael Dunlop est déjà à 4 secondeS. Dean Harrison est troisième.

Xavier Denis mène la troupe des Optimark Boys avec un tour à 115,755 mph de moyenne suivi par Julien Toniutti à 115,174 mph et Morgan Govignon à 113,107 mph. Grosse deception pour Timothée Monot qui vit sans nul doute son plus difficile TT puisqu'il ne prend pas une nouvelle fois le départ suite à un problème moteur.

Fin de la seconde boucle et Ian Hutchinson mène toujours, augmentant son avance a 7 secondes sur Michael Dunlop. Dean Harrison est toujours troisième, ensuite on retrouve Bruce Anstey , Conor Cummins et James Hillier.

Xavier Denis continue sur son rythme avec un tour à 116,916 mph . Julien affole les chronos et claque un 117,076 mph et Morgan Govignon ne s'endort pas non plus avec un 115,103 mph.

Troisième tour, pas de changement avec toujours les trois même leader. Même chose pour nos trois français qui continuent leur course sans encombres.

Ian Hutchinson fête sa nouvelle victoire avec un énorme wheeling au passage sous le drapeau à damier. Michael Dunlop est une nouvelle fois second . Dean Harrison est un excellent troisième .

Les p'tits gars de Jean Marc Rummler , boss du team Optimark rallient tous l'arrivée avec d'excellentes moyennes pour leur dernier tour. Julien claque un 118,673 mph et gagne une bronze replica , Xavier un 117,859 mph et c'est une bronze réplica pour lui aussi et Morgan 116,671 mph

A suivre la course supertwin .....

Ian Hutchinson gagne son 14 ème TT © manx radio TT

Ian Hutchinson gagne son 14 ème TT © manx radio TT

Morgan Govignon répond à Chris Kinley ©Manx Radio

Morgan Govignon répond à Chris Kinley ©Manx Radio

TT difficile pour Timothée Monot qui malgré ses déboires reste souriant et garde la classe avec sa combinaison. © manx radio

TT difficile pour Timothée Monot qui malgré ses déboires reste souriant et garde la classe avec sa combinaison. © manx radio

Voir les commentaires

TT ...2016 ENJOY !!!!!

Publié le par STEVEN

Voir les commentaires

Vidéo du record de Michael Dunlop à 133,393 mph de moyenne.

Publié le par STEVEN

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>